Perles de rein

Les perles de rein, une arme de séduction massive.

Les perles de rein étaient utilisées autrefois pour ses fonctions de protection contre les esprits maléfiques. Cependant, elles sont devenues un véritable arsenal de séduction des femmes africaines. De l’Afrique de l’Ouest à l’Afrique australe, en passant par le Maghreb et l’Afrique centrale, ces perles font partie de la culture africaine. Colorées, parfumées à l’encens, ont-elles le pouvoir de séduire les hommes?

Elles sont appelées « Baya » en bambara ou « bin-bin » en wolof. Ce bijou de rein est un ensemble de perles porté autour de la hanche des jeunes filles et des femmes. En effet, pour les femmes africaines généralement généreuses dans la forme, le port du « Baya » met en valeur leurs rondeurs en dessinant une silhouette avantageuse. De plus, ces perles sont réputées pour leur fontion de séduction. Autour de la hanche, rares sont les hommes qui échappent à l’enchantement des perles. 

Les perles de rein, aussi diverses que spéciales

Elles se présentent sous différentes formes, couleurs et modèles. En effet, chaque type a sa signification et porté pour une occasion spéciale. Les perles « lumière » comme le nom indique, illumine même dans l’obscurité. Elles signifient « ne me cherche pas, je suis là, je suis à toi ». Elles sont portées plus précisément pour mettre fin à des querelles. Il y a les « môrô-môrô ni qui sont parfumées à l’encens « oussounan » en malinké ou aux huiles essentielles. elles sont portées spécialement pour des événements  tels que : la nuit de noces, retour de voyage, etc. Le« ferl » constitué de grosse perles,  avec les inscriptions « love, chéri, toi et moi, etc. », il a tout pour attirer l’attention et la curiosité. Les femmes africaines ne manquent donc pas d’imagination en termes de sensualité et de séduction.

Le baya, un véritable arsenal de séduction

Ce bijou de hanche a le pouvoir d’envoûter l’homme. En effet, il affine la taille, redessine la silhouette lorsqu’il est porté sous des vêtements . Par ailleurs, il attise le désir charnel. Aucun homme ne peut résister à ce bijou porté autour de la hanche. le « bin-bin » est un véritable outil de séduction et de communication. Les femmes africaines, particulièrement les maliennes, les sénégalaises, les ivoiriennes, les maghrébines en ont fait une arme de séduction.

Lire aussi: le Wambêlê, le masque mystérieux du pays Sénoufo

Les perles de rein sont généralement confectionnées à partir de coquillage, de l’ivoire, de verre, d’os. Elles ne datent pas d’aujourd’hui. En effet, la plupart des traditions africaines imposent port du «baya» à la femme. Car sa hanche, la partie sensuelle doit être soutenue par quelque chose, Autrefois, les sages attribuaient aux perles des fonctions de protection contre les esprits maléfiques. Outre sa fonction de protection, elles ont un caractère intime.

La tendance actuelle des chaînes(en or, fantaisie) de rein ne risque pas de prendre la place des ancestrales perles de rein?

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*