Le karité, un beurre ancestral aux vertus inestimables

Utilisé pour ses propriétés réparatrices depuis des siècles dans certaines régions de l’Afrique, le beurre de karité est un excellent soin naturel aux multiples usages. Entre cuisine et cosmétique, il est aussi adoucissant que délicieux.

« Tourou gbè »  ou « chi tourou » en Bambara est un beurre bio obtenu à partir des fruits de karité. Le karité pousse généralement dans les savanes arborées d’Afrique de l’Ouest (Mali, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Sénégal) et dans quelques pays de l’Afrique centrale (Cameroun, République du Congo, RDC…). Ses fruits, noix ovoïdes de la forme de l’avocat et de couleur vert sombre renferme à l’intérieur une amande blanchâtre très grasse qui donnera après transformation le beurre de karité.


Un beurre aux multiples usages

Riche en vitamines A, D, E, F et en latex, le beurre de karité est un produit naturel. Il est utilisé pour la peau, les cheveux et en cuisine.
Le beurre de karité est un véritable soin réparateur pour la peau. Après l’accouchement, il est conseillé d’utiliser le beurre de karité pour la nourrice et le nouveau-né. En appliquant sur le corps de la mère et du bébé, il redonne ainsi l’élasticité à la peau en l’hydratant en profondeur. Ils peuvent aussi le consommer car il favorise la cicatrisation. C’est aussi un soin adoucissant et apaisant pour les peaux exposées au soleil et aux conditions climatiques extrêmes (harmattan). Le beurre de karité mélangé à l’akpi est un vrai remède pour les vergetures.


Le beurre de karité est un revitalisant naturel pour les cheveux. Pour les cheveux secs, appliquez une importante quantité de beurre de karité, laissez une vingtaine de minutes. Puis faites un shampoing, les cheveux sont assouplis et hydratés. Pour les cheveux ternes, appliquez sur le cuir matin et soir, il contribue à nourrir profondément la fibre capillaire en redonnant aux cheveux de la brillance.

Le beurre de karité est utilisé en cuisine pour ses propriétés cicatrisantes. Il peut remplacer l’huile dans la cuisson des mets (viande, poisson, frites etc).

La méthode de fabrication traditionnelle

Pour que le beurre de karité conserve tous ses principes actifs, il faut suivre la méthode de fabrication traditionnelle et ancestrale. C’est une méthode aussi méticuleuse que passionnante.

D’abord, pendant la saison pluvieuse, les fruits sont recueillis et stockés dans une case de stockage ou un trou creusé à cet effet. Mais tout dépend de la senteur ou l’usage qu’on désir avoir. Ensuite, en saison sèche, la noix se détache facilement de la pulpe à cause de la période de conservation. Néanmoins, si les noix n’ont pas bien séchés, il convient de les griller sur un feu doux. Enfin, les noix sont pilées à l’aide d’un mortier ou d’une broyeuse afin d’obtenir une pâte.

Le processus  de barattage est alors commencer. Il consiste à fouetter jusqu’à ramollir la pâte dans une grosse marmite. A l’aide de deux mains, on ajoute de l’eau chaude puis de l’eau froide de temps en temps jusqu’à obtenir une crème mousseuse. Cette crème est recueillie dans une autre marmite sur un feu doux. Au bout d’un certain temps de cuisson, le beurre en forme liquide apparaît au-dessus. Celui-ci est récupéré dans un récipient et à l’aide d’une spatule en bois.

Lire aussi: Les perles de rein, une arme de séduction massive.

Consommé sans modération par les adultes et les enfants, le beurre de karité est un puissant remède pour tous les désagréments de la peau et des cheveux. Aujourd’hui, il est introduit dans la fabrication des produits cosmétiques pour la peau et pour les cheveux.




    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*