admira-antonio farafin

Portrait de femmes qui domptent les forces armées

Qui dit forces armées, dit forces masculines ! nombreux sont ceux qui sous estimaient le courage des femmes. Mais le temps nous a démontré que ces braves dames avaient pleinement les capacités.

Lire aussi: Portrait de scientifiques africaines, fierté du continent

Rebecca Mpagi

La Brigadier Rebecca Mpagi, est un officier militaire ougandais et ingénieur de maintenance d’aéronefs. Elle est par ailleurs, directrice du personnel et de l’administration de l’UPDF Air Force. Elle est considérée comme la première femme en Ouganda à se qualifier comme ingénieure de maintenance d’avions militaires.

rebecca mpagi

Mame Rokhaya Lo

Avec un brillant parcours, la capitaine Mame Rokhaya Lo est la cheffe de la section aérienne de la gendarmerie nationale. Du haut de ses 1m90, elle est d’ailleurs la seule femme à ce poste dans son pays.

Admira Antonio

Admira Antonio a démontré une excellente performance professionnelle et a reçu les meilleures notes des capitaines avec lesquels elle a volé. Quand elle a entrepris plus de 3 500 heures de vol, elle a postulé pour devenir capitaine. Ce qui lui a été accordé, devenant ainsi la première femme, commandant de bord. Elle marque l’histoire de l’aviation commerciale mozambicaine et la principale responsable de toutes les décisions prises pendant un vol.

admira-antonio farafin

Kouamé Akissi

La générale Kouamé Akissi entre dans l’armée alors qu’elle est étudiante en cinquième année de médecine. Plus tard, elle soutient sa thèse de doctorat le 23 juin 1983. En août 1983, elle devint la première femme dans l’Armée de Côte d’Ivoire à obtenir le brevet de parachutiste. Et en 2017, devient la première femme, général de l’armée.

Akissi-Kouamé militaire

Lire aussi: L’entrepreneuriat, un levier pour sa carrière professionnelle

    Leave Your Comment

    Your email address will not be published.*